• Décembre 2013 : Faites vos choix

    à la une

     

    FAITES VOS CHOIX

    Fidèle à ses principes, cette dernière édition 2013 de la Noria
    accompagne les Durbanais dans leurs prochains choix électoraux.

      

      Nous serons bientôt appelés à élire une équipe qui prendra en charge pour six ans les destinées de notre village.

    Faire son choix n’est pas toujours facile, surtout lorsque le débat est très personnalisé et que chacun, sur le petit périmètre de notre commune, est amené à fréquenter, côtoyer, rencontrer les principaux candidats. Aucun n’est tout blanc. Aucun n’est tout noir. De fait beaucoup peuvent même être gris.

    Alors, pour vous y aider, rien ne vaut, en guise d’étrennes, ce petit guide de l’électeur averti ! La Noria se fait un plaisir de vous l’offrir. Vous avez eu le temps de voir à l’œuvre l’équipe sortante : elle avait beaucoup promis (qui ne le fait pas ?) avec un programme qui aspirait à prendre le contrepied des pratiques de l’ancienne municipalité (c’était de bonne guerre !) et selon quelques mots forts qui structuraient son programme : bonne gestion et économie pour faire face à un endettement jugé colossal, transparence en associant les citoyens à toutes les décisions, démocratie contre esprit de clan, souci du bien public contre clientélisme…

    Chacun de ces mots forts mérite d’être questionné. Il vous appartiendra d’y apporter, sereinement, le moment venu, votre réponse de citoyen : 

    ° Bonne gestion : pourquoi repousser en fin de mandat des opérations qui nécessitent de lourds investissements et des emprunts conséquents ? A vous de juger : le grand mot fédérateur a été celui de l’endettement de la commune. Pour mieux éponger une dette maintes fois dénoncée, quoi de mieux que d’emprunter à tout va : 450 000€ pour la construction d’un réservoir ; y consacrer 120 000€ pour tracer une voie d’accès pas n’importe où_ compléter le tout par un autre emprunt de 550 000€ pour établir une Maison de santé dont la viabilité n’est pas assurée, sans oublier l’ouverture d’une ligne de trésorerie à hauteur de 350 000€ sur 12 mois. De quoi donner le tournis quand on affirme, par garrigues et sentiers, ne pas avoir un sou vaillant.

    ° Economie : ne revenons pas sur l’augmentation immédiate, puisée sur des caisses soi disant vides, des indemnités versées aux élus, ce serait abusif, vu que cela n’a causé aucun problème de trésorerie et pour cause. En revanche pourquoi ne pas s’interroger sur la multiplication d’astuces pour faire ce que l’on aurait autrefois appelé des économies de bouts de chandelle : acheter d’occasion, en région toulousaine, un engin de débroussaillage, bien vite tombé en panne, aussitôt à grands frais réparé, puis mis au rebut vu son état réel. Achat judicieux s’il en fut ! ou encore la mise en place, en interne, d’un dispositif d’entretien du stade dont plusieurs acteurs se plaisent à vanter les résultats ! ou encore la construction près de la zone artisanale d’un transformateur électrique dont seule la carcasse agrémente le paysage. Il n’a jamais été relié à la ligne à haute tension. Il ne dessert aucune habitation….mais silence, personne à la mairie n’en parle…ne pas faire trop de bruit autour d’une telle gabegie ! ou encore…nous vous laissons, à loisir, compléter ce début d’inventaire. Certaines pénuries et besoins de financements en urgence_ non provisionnés_ dans cette période hivernale peuvent vous mettre sur la voie.

    ° Transparence : à part la porte en verre qui protège désormais nos élus de toute incursion des administrés, cherchez la clarté dans la gestion des affaires du village. Peut-être dans la construction du réservoir ? Qui a connu, avant août 2013, le montage financier adopté ? Comment avoir pu décider dans le secret de la mairie de la construction d’un tel  blockhaus sur cette belle colline surplomblant Durban ? Pas d’enquête publique, pas de publicité, pas d’étude d’impact sur l’environnement. Même si la réglementation ne l’exige pas explicitement, une telle emprise méritait débat et mise en concurrence de projets alternatifs ou au moins l’énoncé d’observations avant mise en chantier. Cela avait été le cas, sous l’ancien maire, pour la délocalisation des ateliers relais. Promesse tenue : le contrepied de la gestion passée est effectivement pris !

    ° Démocratie : ou bien le peuple souverain, par le mandat de ses représentants élus, administre politiquement une commune et alors l’opposition y a toute sa place. Ou bien, tout est fait pour l’empêcher de jouer son rôle au point de la pousser à démissionner, faute de lui donner accès aux informations indispensables à une participation pleine et entière aux délibérations du conseil municipal. Que penser lorsque cette situation est provoquée par des élus se réclamant de mouvements citoyens ? Quant à l’autre alternative, celle d’une démocratie participative, elle exige que les citoyens soient associés aux décisions prises par leurs représentants et ceux de l’élaboration jusqu’à l’application. A vous électeurs de mesurer la distance entre les intentions et la réalité.

    ° Souci du bien public : très difficile d’apprécier car ce qui est bon pour certains peut être perçu comme pernicieux par d’autres, à moins de réellement se centrer sur l’intérêt commun ! Pour vous guider, encore une courte série de questions simples auxquelles la seule observation peut apporter réponse : que penser de la multiplication des emplois municipaux en période préélectorale ? des arrangements en famille ou avec des élus de villages voisins ? de l’exclusion des mal-pensants ? cela caractérise t-il, ou non, une entrée de plain-pied dans un clientélisme naguère tant décrié ?

    La Noria vient de vous livrer quelques unes des entrées de son petit guide de l’électeur averti . Chacun sait qu’un homme averti en vaut deux, ce qui est fort utile en période électorale. De prochaines entrées thématiques pourront vous être présentées en 2014.

    Le vœu de la Noria est que la raison et la modération puissent l’emporter à nouveau dans notre village. Il faut s’efforcer de dépasser les questions de personnes, même si cela est difficile avec notre mode de scrutin.

     

    Que chacun sache que la Noria soutiendra ardemment une démarche de rassemblement contre l'équipe en place. Qu’on se le dise ... Bonnes fêtes de fin d’année à chacun.