• Avril 2011 - Curieux mois de mars !!

     

    Quel curieux mois de mars !

    La noria qui, pourtant, en avait déjà vu de toutes les odeurs a été comme submergée d’eaux nauséabondes, faites de mensonges, d’agressivité, de propos indignes. Elle a choisi, en période électorale, de ne pas faire entendre sa voix.

    Mars, dieu de la guerre, a pris possession du canton, ne reculant devant aucun moyen pour salir et avilir celui qui, encensé naguère, n’était plus bon, l’âge venu, qu’à jeter aux orties. Faisant allègrement un saut de générations, jouant de l’amalgame et de la confusion, Mars a eu raison des raisonnements et des argumentaires.

    Eaux troubles, Eaux limpides, Eaux lustrales

    Heureusement, une pluie, abondante,  programmée au moment où tombait le résultat a  comme lavé le terroir. Après les flots de boue charriés avec générosité quelques jours avant le 1er tour, bien absorbés par la Berre, les eaux lustrales sont les bienvenues pour redonner  vie et bien-être.

    Des fleurs de mars ne tiens pas compte ! 

    Le suffrage a parlé. La noria qui s’était abstenue de tout écart, en prend acte, mais garde les yeux ouverts et attend la concrétisation des annonces de mars.

    Après s’être refusé à présenter les faits dans toute leur complexité, le nouvel élu va devoir affronter les réalités, faire fleurir ses promesses : engranger ce qui a été préparé par son prédécesseur  ne sera pas le plus difficile ; se frotter aux contraintes qui pèsent sur le département exigera de faire des choix, suscitera donc des mécontents.

    La roue tourne, c’est le propre de toute noria

    D’abord, ne pas oublier que chaque élection a son vainqueur et que c’est la vertu de la démocratie que de le considérer alors comme légitime. Mais, il l’est jusqu’au terme de son mandat. Cela aurait dû être vrai aussi pour le sortant. En ce beau mois d’avril, notre nouvel élu a intérêt à ne pas se découvrir d’un fil. Ce dont la noria est sûre, et elle en fait le pari, c’est que notre conseiller général fera tout ce qu’il pourra pour se couler dans le programme que porte la majorité politique du département.  Il n’a pas d’autre choix sinon à isoler notre territoire. Ou alors les cartes seront rebattues et la distinction se fera entre ceux qui font, qui ont des objectifs clairs et ceux qui ont des querelles permanentes, le tract au bout des doigts !!

    La roue a tourné, elle tournera encore…à suivre